Parc Naturel Régional Oise Pays de France
 

La stratégie locale de développement

En 2015, la Région Picardie (Autorité de gestion des fonds européens) a lancé un appel à candidatures pour sélectionner les territoires retenus pour porteur un programme LEADER 2014-2020. Le Parc naturel régional Oise – Pays de France a construit un dossier de candidature en se basant sur un diagnostic issu d’une large concertation entre acteurs publics et privés du territoire. Suite à la fusion des Régions, la nouvelle Région Hauts-de-France a choisi en 2016 de retenir la candidature portée par le Parc et de lui attribuer une enveloppe de 1 589 000 €. La stratégie initiale a été remaniée au cours de l’année 2017 et se résume désormais ainsi :

« Générer un développement économique basé sur la valorisation des richesses du territoire, dans le respect de son environnement et de son identité paysagère. »

Télécharger la stratégie

Il s’agit donc d’apporter un soutien à des projets générateurs de retombées économiques, ancrés sur le territoire et respectueux de la charte du Parc. Cette stratégie se décline plus concrètement en 6 fiches‑actions, dans lesquels les projets doivent s'insérer pour pouvoir bénéficier d'une aide (cliquez sur une fiche pour la télécharger) :

1 – VALORISER ÉCONOMIQUEMENT LE PATRIMOINE HISTORIQUE, CULTUREL, NATUREL ET PAYSAGER
Par exemple, en ouvrant un monument au public, en modernisant la scénographie, en réhabilitant un bâtiment en espace de coworking...

2 – DÉVELOPPER LES ITINÉRAIRES ET ACTIVITÉS DE DÉCOUVERTE
En balisant de nouveaux circuits de promenade, ou en créant des activités associées telles que des balades accompagnées ou de la location de vélos, en proposant des offres adaptées au handicap…

3 – ACCROÎTRE ET DIVERSIFIER L’OFFRE D’HÉBERGEMENT RURAL
En créant des chambres d’hôtes ou des gîtes, des hébergements atypiques ou spécialement adaptés aux cyclistes ou cavaliers itinérants…  

4 – CONFORTER UNE OFFRE DE SERVICES DE PROXIMITÉ EN MILIEU RURAL
En créant ou modernisant des commerces de bouche, des restaurants, des bistrots de pays, des épiceries multiservices, en développant les distributeurs automatiques ou le commerce ambulant…
(Fiche-action réservée aux communes de moins de 3 000 habitants)

5 – FAVORISER LES CIRCUITS COURTS AGRICOLES
En développant des filières spécialisées comme le maraîchage ou l’élevage, la transformation de produits du territoire, la vente de produits locaux à la ferme, en centre-ville, via une plateforme internet…

6 – COOPÉRATION
Partenariat avec d’autres territoires à l’échelle régionale, nationale ou internationale

Par ailleurs, deux fiches-actions spécifiques sont dédiées à l’animation et à l’évaluation du programme.