Le jardin, une création de l’homme

Les premiers jardins sont nés à la Préhistoire. Lorsque les hommes deviennent sédentaires et s’installent dans des villages, ils commencent à semer pour produire des céréales, des pois, des lentilles. Ces premiers jardins, mais aussi ceux de l’Antiquité ou du Moyen-Âge étaient très utiles : ils servaient à cultiver des plantes, des légumes et des fruits pour se nourrir ou se soigner.

A la Renaissance, les seigneurs entourent leurs châteaux de grands et beaux jardins avec des plans d’eau, des fontaines, des roseraies, des labyrinthes. Ces d’agrément ou d’ornement étaient conçus pour se promener et se détendre. On aménage alors aussi des jardins botaniques qui proposent des collections de plantes et d’arbres provenant d’autres pays. De nos jours, ces jardins se visitent pour leur beauté ou la rareté de leurs plantes.

Et dans les jardins de nos maisons ?

  • La forêt sert depuis toujours à produire du bois. Elle est donc surveillée et entretenue par un forestier qui connait bien les arbres et prend soin de la forêt. Après plusieurs années de croissance, il décide quels arbres seront coupés par les bûcherons.
  • Le bois coupé sert à construire, à chauffer les maisons et à fabriquer de nombreux objets : planches, meubles, papier, crayons, instruments de musique…

Sans jardinier, pas de jardin !

  • C’est le jardinier qui choisit les plantes, les arbres, les légumes qu’il veut faire pousser. C’est lui qui sème, plante, bine, arrose, taille, récolte au fil des saisons.
    Pour avoir un beau jardin et de beaux légumes, le jardinier doit en prendre soin :
  • Il enrichit le sol avec du compost : grâce au travail des vers de terre, insectes et autres décomposeurs, les déchets végétaux sont peu à peu transformés en un engrais naturel riche en sels minéraux dont se nourrissent les plantes.
  • Il paille le sol pour éviter l’évaporation de l’eau, et donc moins arroser.
  • Il laisse des fleurs sauvages ou un coin de prairie fleurie pour attirer les abeilles, bourdons et autres insectes pollinisateurs. Sans eux, il n’y aurait ni fruits, ni graines, ni légumes.
  • Il installe des abris et gîtes pour les animaux protecteurs des cultures : coccinelles, syrphes, hérissons, oiseaux, crapauds, lézards…

Avec un peu de pratique et beaucoup de patience, toi aussi tu peux devenir un bon éco-jardinier !

Layout
Primary Color
default
green
orange
default
green
orange
Secondary Color
default
green
orange